1. Parce que les yeux verts sont sensibles à la lumière du soleil

Molière est mort sur scène dans un costume vert ce qui explique
pourquoi les comédiens refusent superstitieusement la couleur
verte sur n’importe quelle scène. Pourtant Molière n’avait pas
les yeux verts.
Sans transition, voici les dix preuves ultimes que les yeux
verts imposent le respect (si vous trouvez que mon introduction
n’amène pas très subtilement le sujet de ce top, je vous
prierai de ne surtout pas me le signaler).

1. Parce que les yeux verts sont sensibles à la lumière du
soleil

Et qu’ils changent de couleur au gré de la luminosité tels
des caméléons oculaires. Ainsi l’homme ou la femme pourvu/e
d’yeux verts peut avoir tantôt des yeux vert pâle, tantôt
vert foncé, tantôt vert d’eau, tantôt vert Limoges.

2. Parce que “yeux verts, yeux d’vipères, yeux marrons,
yeux d’cochons”

Or la vipère est un animal intelligent qui a la capacité de
tuer ses proies à l’aide d’un venin très puissant, tout en
se faufilant dans les buissons à l’aide de son corps
cylindrique qui lui permet de se faufiler dans les plus
viles recoins. Tandis que le cochon est surtout bon à
manger.

3. Parce que selon une étude les personnes aux yeux verts
résistent mieux à la douleur

La revue scientifique
Marie-Claire
a publié une étude démontrant que les
personnes aux yeux verts résistaient non seulement mieux à
la douleur mais aussi à l’anxiété et la dépression. C’est
pourquoi en temps de guerre, les personnes aux yeux verts
sont envoyées en éclaireur chez l’ennemi car ils supportent
beaucoup mieux la torture.

4. Parce que Rihanna et Christophe Maé ont les yeux verts

Deux raisons suffisantes pour s’énucléer les yeux quand on
a des iris de couleur marron ou violette. En effet ces deux
stars internationales influencent énormément le monde en
imposant leur style verdoyant.

5. Parce que les yeux verts sont plus souvent présents chez
les animaux

Plus précisément les chats. Et comme on le sait les chats
ont 7 vies. Tout porte donc à croire que les humains aux
yeux verts sont des demi-dieux avec plusieurs vies en
perspective.

6. Parce que la couleur verte a principalement due au
pigment Lipofuscine

Or non seulement c’est un pigment cellulaire au nom rigolo,
mais en plus, il a la particularité d’être principalement
composé de débris de molécules. En gros, les yeux verts
sont des poubelles. Et c’est quand même vachement pratique
quand on galère à jeter ses déchets.

7. Parce que le vert est la couleur de la nature et la
nature c’est très important

C’est même tellement important que c’était là avant les
humains. Ainsi, les personnes aux yeux verts sont souvent
considérées comme des écologistes avant l’heure ayant une
forte photosensibilité dûe à la chlorophylle présente dans
leurs yeux.

8. Parce qu’ils permettent de communiquer plus habilement
avec les petits martiens

Qui sont comme on le sait des petits hommes verts. Dès
lors, ils seront naturellement plus enclins à considérer
des êtres vivants dont une partie du corps est de la même
couleur que leur peau comme des amis à protéger. C’est pour
cela que les personnes aux yeux verts pourront s’allier
avec les martiens lors de leur invasion planétaire et ainsi
dominer le monde dans le cadre d’un partenariat à l’amiable
avec la population extra-terrestre.

9. Ils arrivent à voir les gens tout nus

Grâce à aux qualités inégalables de l’iris vert, les
personne dotées de cet attribut sont en effet en mesure de
visualiser les autres humains sans vêtement c’est
d’ailleurs pour cette raison que souvent une personne aux
yeux verts te regarde dans la rue en rigolant très fort et
en te montrant du doigt.

10. Ils savent bien faire des créneaux

Et dans un monde sans foi ni loi, où règnent trouble et
violence, un individu capable de bien faire ses créneaux
est un homme ou une femme d’honneur.

Si tu as les yeux marrons, gris, ou bleus eh bah vas bien
niquer ta mère.

Et sinon, t’as 2 minutes (allez 3) ? Alors découvre
notre dernière vidéo !

1. Le plus grand nombre de cascadeurs en feu sur un tournage

La meilleure série de tous les temps revient le 16 juillet 2017
pour sa saison 7, et on peut dire qu’on a beaucoup trop hâte.
C’est l’occasion de revenir un peu sur les records qui ont
participé à faire de Game of Thrones un petit bijou de fiction
et de violence. Pas la peine de le préciser, pour certains
d’entre eux on est un peu dans la démesure parce que les mecs
savent pas faire les choses à moitié.

1. Le plus grand nombre de cascadeurs en feu sur un
tournage

C’est le dernier record qui vient de tomber, il a été
réalisé sur le tournage de la saison 7. Le chef des
cascadeurs a déclaré à la presse que l’une des séquences de
la nouvelle saison comporte 73 brûlures par feu, ce qui est
un record. A un moment, il y a eu 20 personnes en feu en
même temps, un autre record. Et tu sais quelles grosses
bêbêtes aiment bien tout brûler ? Oui, on devrait revoir
nos petits potes les dragons.

2. La série est en tête des téléchargement illégaux

On l’a souvent entendu, Game of Thrones est la série la
plus téléchargée illégalement de tous les temps. Mais ce
qui est encore plus impressionnant, c’est le record qu’a
battu la saison 5 de la série. Quand elle a été diffusée en
avril 2015, le premier épisode a fuité et a été téléchargé
plus de 100.000 fois en trois heures, et 14,4 millions de
fois au total. The Walking Dead, qui arrive deuxième, n’est
même pas à la moitié, avec 6,9 millions de téléchargements
illégaux. GOT met une grosse branlée à la concurrence. On
vous aime bien quand même les zombies.

3. La série qui a remporté le plus d’Emmy Awards

En seulement 6 saisons, elle a battu le précédent record
que The Frasier avait établi sur 11 saisons : GOT cumule 38
récompenses. C’est tout simplement énorme, et c’est une
preuve de plus que la série n’est pas juste un phénomène de
mode mais aussi une vraie oeuvre appréciée par la critique.
Sache que si tu me dis que cette série est nulle je vais
appeler Jaqen H’ghar pour qu’il te règle ton compte.

4. Le plus grand nombre d’Emmy en une seule cérémonie

Pour la saison 5, Game of Thrones est reparti avec 12
trophées en 2015. De quoi battre la série A la Maison
Blanche qui en avait remporté 9 en 2000. En plus, GOT avait
gagné entre autres le prix de la meilleure série
dramatique, alors que jusque là cette récompense n’avait
jamais été donnée à une série de genre (pour le coup on est
sur du médiéval-fantastique.) Tu commences à comprendre
pourquoi la série est ouf ?

5. L’épisode S05E02 est celui qui a été le plus diffusé
dans le monde

Programmé dans 173 pays d’un coup, l’épisode défonce celui
des Experts qui avait été diffusé dans 154 pays. Je suis
sûr que tu sais même pas me citer 173 pays. Moi après 3 je
galère déjà.

6. Le plus grand nombre de morts par saison

On est sur une moyenne de 1357 morts par saison, soit 135,7
par épisode. Oui, c’est une boucherie, mais c’est un peu
pour ça qu’on regarde hein.

7. L’espérance de vie la plus basse pour les personnages

Un perso principal dans GOT a 28% de chances de mourir au
cours d’une saison, il a donc environ 19 épisodes
d’espérance de vie. Un personnage secondaire a lui 41% de
chance de crever dans une saison, ce qui fait 7 épisodes
d’espérance de vie. En gros, si t’es acteur sur la série,
t’as intérêt à avoir d’autres projets de tournage derrière
si tu veux pas te retrouver au chômage sans l’avoir vu
venir. Saut si t’interprètes Jon Snow.

8. L’épisode le mieux noté de tous les temps

Si t’as regardé la série, tu te souviens forcément de
l’avant-dernier épisode de la saison 6, qui était fou. Eh
ben il a obtenu 10/10 sur le site IMDB alors que plus de
80.000 personnes avaient voté. De quoi battre un épisode de
Breaking Bad qui détenait jusque là le record. Dans tes
dents Walter White le grand malade.

9. L’acteur le plus fort du monde

Hafþór Júlíus Björnsson qui joue Gregor Clegane alias La
Montagne a battu un record qui aurait plus de 1000 ans en
déplaçant un tronc d’arbre de 650kg sur 5 pas. En vrai je
l’ai déjà fait 7 fois chez moi mais y’avait aucun arbitre
pour homologuer le record.

10. Le plus grand nombre de verres de vin bus par un seul
acteur nain en une saison

Bon en vrai c’est pas un record officiel mais j’en suis
sûr.

Un homme a hâte de voir la saison 7.

Fan de Game Of Thrones ? On a
déniché les gadgets les plus cool
:

Et sinon, t’as 2 minutes (allez 3) ? Alors découvre
notre dernière vidéo !

1. Les blagues espagnoles sur les Portugais (et vice-versa)

Nous, on adore taper sur les Belges. Personne ne sait d’où ça
vient ni pourquoi c’est drôle. Mais c’est drôle. Sauf quand on
essaie d’expliquer une histoire Belge à un étranger : on se rend
compte que… Comment dire. Ça ne les fait pas rire. Parce que
chaque pays Européen a ses propres clichés, on peut
pas tous se marrer pour les mêmes raisons. Mais au fait, c’est
qui les Belges de nos voisins Européens ?

1. Pilier

Même si c’est plus compliqué d’y jouer dans la rue à l’arrache
que le foot, le rugby c’est cool et on aime ça. Cependant quand
tu joues avec tes potes le dimanche matin, ça ne ressemble pas
forcément à un tournoi professionnel et ça sent parfois plus la
bière que l’effort. Voilà quelques profils sympathiques que tu as
forcément croisé.

1. Tu peux pas partir à l’étranger parce qu’il y a des étrangers

On ostracise souvent les racistes sous prétexte que ce serait
des gens très méchants et vilains qui manquent d’ouverture
d’esprit et se comportent assez mal sur le plan humain et
moral. Mais on oublie que ce sont avant tout des gens qui en
bavent et ont eux aussi des petites galères du quotidien. Tous
ensemble, prenons la main des racistes qui souffrent.

1. Tu peux pas partir à l’étranger parce qu’il y a des
étrangers

Du coup tu restes chez toi et tu te plains du fait que les
étrangers ne sont pas assez à l’étranger et un peu trop
chez toi. Injustice.

2. Tu peux peux pas soutenir l’équipe de France même si
t’es fan de foot

Tu pourrais à la rigueur te rabattre sur des équipes nulles
comme la Finlande ou l’Islande mais ça te poserait
également problème car ce sont aussi des étrangers. Ta vie
n’est qu’une succession de frustrations et de malaises.

3. Tu peux pas réaliser ton rêve de devenir douanier

Parce que cela supposerait d’être en contact avec des
étrangers jour après jour ce qui implique pour toi un des
pires cauchemars qu’il te soit donné de subir avant de
brûler en enfer.

4. Tu écoutes du rap en cachette

Alors que tu aimerais tant partager cette passion avec des
gangs. Malheureusement, tu sais qu’ils ne t’accepteront
jamais.

5. Tu es toujours pour le perdant en athlétisme

Du coup, tu perds tous tes paris sportifs et tu es très
pauvre.

6. Tu es obligé d’avoir un ami noir pour dire “je suis pas
raciste j’ai un ami noir”

Cela te force à développer une relation basée sur
l’échange, le partage, et l’honnêteté et de devenir in fine
réellement ami avec un noir. Tu pénètres alors dans le
paradoxe du raciste déracisté.

7. Tu peux regarder que BFM TV et 90′ Enquêtes

Et ça commence à bien faire, toi aussi tu voudrais regarder
Arte et te cultiver avec des programmes culturels
intelligents qui ne vont pas te renfermer sur toi même.

8. Pour toi tous les acteurs noirs sont Omar Sy

Dès lors, ton paysage actoral s’en retrouve fortement
limité quand tu vas au cinéma. En même temps faut dire
qu’il était bien dans Qu’est-ce qu’on a fait au bon
Dieu ?
c’est d’ailleurs pour cette raison que tu l’as
regardé plusieurs dizaines de fois.

9. Tu n’arrives pas à te trouver une idôle

Chaque fois que tu trouves une nouvelle personne à
idolâtrer et que tu analyses son arbre généalogique, tu
comprends bien trop tôt qu’elle a des origines étrangères.
Et puis un jour tu dérapes et tu tentes de construire ton
propre arbre généalogique et tu constates que toi aussi tu
as une arrière grande-tante égyptienne. Tu te mets alors en
PLS, car tu ne peux désormais plus te regarder en face (ce
qui était déjà super dur à faire faut dire, surtout quand
on n’a pas de miroir).

10. Tu dois commencer toutes tes phrases par “Je suis pas
raciste mais…”

Ce qui pose problème car il arrive que la suite de la
phrase n’ait absolument rien à voir avec cette introduction
systématique. Mais que voulez-vous, on est obligé de dire
qu’on n’est pas raciste dans ce bas monde, même quand qu’on
l’est.

11. Tu penses que le mafé est un tour de magie noire

Ta vie n’est faite que de cassoulet, de gratin dauphinois
et de blanquette de veau.

12. Tu ne peux pas t’empêcher de crier “On est chez nous !”
quand t’arrives à la maison le soir

Du coup, t’a raison, tu es chez toi.

13. Ton seul ami arabe n’est pas du tout comme les autres
arabes à la télé

Et c’est relou parce que s’il était comme les aut’ arabes
qu’on voye à la télé tu pourrais lui dire de visu que les
arabes c’est quand même tous les mêmes. Allez zou, retour
en Arabie hein.

Force & honneur les raciste, on vous soutient.

Et sinon, t’as 2 minutes (allez 3) ? Alors découvre
notre dernière vidéo !

1. Les Takoyakis

Va savoir pourquoi, en France quand on évoque la cuisine
japonaise, on pense immédiatement sushi et soupe miso. C’est un
peu comme si un étranger te disait que les Français avalaient des
cuisses de grenouilles et des escargots à tous les repas. Top 10
des vraies spécialités made in Japon qui défoncent.

1. Timon, dans “Le Roi Lion”

En bonne grosse firme américaine, Disney a toujours fait dans
le bon gros manichéisme des familles, en mode « les
méchants sont des gros bâtards » et « les gentils
sont des anges absolus ». Sauf que non. A y regarder de
plus près, avec un œil d’adulte (légèrement de mauvaise foi,
l’œil) on aimerait bien pointer du doigt quelques prétendus
« gentils » qui en fait sont pas si gentils que ça.

1. Timon, dans “Le Roi Lion”

  • Ce qu’on voit en regardant le film avec des yeux
    d’enfant :
    Une sorte de petit rongeur qui parle
    vite, copain d’un gentil cochon crado, qui dit plein de
    bêtises, et qu’est très rigolo…
  • Ce qu’on doit voir en regardant le film avec des yeux
    d’adulte :
    Une saloperie de petit suricate avec une
    voix aiguë insupportable qui passe clairement son temps à
    se foutre de la gueule de son pote obèse et à moitié
    incontinent. Et vas-y que je te rabaisse, et que je me
    fous de toi, et que je te méprise en public.
  • Catégorie de FDP : Le bâtard moqueur qu’a besoin
    de rabaisser les autres pour exister.

2. Mme Adélaïde Bonnefamille, (la vieille dame) dans “Les
Aristochats”

  • Ce qu’on voit en regardant le film avec des yeux
    d’enfant :
    Une vieille dame, très élégante, qui
    prend soin de ses chats adorés, et qui se fait trahir par
    son affreux majordome sans scrupules.
  • Ce qu’on doit voir en regardant le film avec des yeux
    d’adulte :
    Une vieille toquée, cinglée au point de
    léguer son immense fortune à ses (putain de) CHATS,
    plutôt qu’à son fidèle et dévoué serviteur Edgar, qui
    exécute pourtant à la lettre toutes ses lubies, y compris
    en servant de bonniche auxdits (putain de) chats. Est-ce
    vraiment surprenant que le mec vrille légèrement et s’en
    prenne aux gentils petits matous ?
  • Catégorie de FDP : La cinglée folle à lier qui
    perd les pédales et fout la merde sans s’en rendre
    compte. #Liliane

3. Esmeralda, dans “Le Bossu de Notre Dame”

  • Ce qu’on voit en regardant le film avec des yeux
    d’enfant :
    Une très jolie gitane, extrêmement
    gentille qui se met en tête de protéger un pauvre bossu
    difforme, mis à l’index et moqué par tout le monde.
  • Ce qu’on doit voir en regardant le film avec des yeux
    d’adulte :
    Une trop jolie gitane qui passe une bonne
    partie du film à chauffer un handicapé à moitié débile
    léger qui finit par croire à une possible relation entre
    eux, puis qui se tire avec le beau gosse de service à la
    fin. Classique.
  • Catégorie de FDP : La meuf soit très très bête,
    soit très très méchante qui brise le cœur d’un pauvre
    type déjà au fond de la gamelle et qu’avait rien demandé
    à personne.

4. Le sultan, dans “Aladdin”

  • Ce qu’on voit en regardant le film avec des yeux
    d’enfant :
    Une vieil homme, papa attentionné d’une
    jolie princesse qui veut le meilleur pour elle.
  • Ce qu’on doit voir en regardant le film avec des yeux
    d’adulte :
    Un vieux simplet à la tête d’un état
    blindé de miséreux condamnés à voler dans les rues pour
    pas crever de faim. Pendant que ses gardes tranchent les
    mains des contrevenants, lui s’amuse à empiler des
    joujous de gosse, et à péter dans la soie dans
    l’indifférence total.
  • Catégorie de FDP : Le débile profond qui pipe
    rien à rien, et qui croit qu’il est bon, mais qui est en
    fait responsable de la misère de son peuple.
    #BiensMalAcquis

5. Baloo, dans “Le Livre de la Jungle”

  • Ce qu’on voit en regardant le film avec des yeux
    d’enfant :
    Un ours gourmand très rigolo, qui fait le
    pitre et
    qu’on rêverait d’avoir comme tonton.
  • Ce qu’on doit voir en regardant le film avec des yeux
    d’adulte :
    Un imbécile heureux inconséquent qui
    réfléchit pas plus loin que le bout de sa truffe et
    risque la vie d’un gosse en compromettant les plans du
    sage Bagheera. Avec lui le gamin aurait fini écrasé sous
    une pierre ou dévoré par Shere Khan dans les 3 jours.
    Max.
  • Catégorie de FDP : Le casse-couille de service
    qui, malgré qu’il n’a pas la lumière à tous les étages,
    se permet de donner son avis sur tout, et tout le temps,
    histoire de foutre la merde un peu partout.

6. Anita, dans “Les 101 dalmatiens”

  • Ce qu’on voit en regardant le film avec des yeux
    d’enfant :
    Une adorable épouse, maîtresse dévouée
    d’une gentille dalmatienne.
  • Ce qu’on doit voir en regardant le film avec des yeux
    d’adulte :
    Une nana qu’a pas 2 sous de jugeote, qui
    non seulement compte parmi ses amis une cinglée
    démoniaque complètement folle de fourrure, et qui en
    plus, juge bon de lui envoyer un faire-part quand sa
    chienne met bas une portée de mignons petits chiots tout
    doux…
  • Catégorie de FDP : La débile qui fait tout pour
    que les choses se passent mal, et qui après s’étonne et
    se morfond sans comprendre.

7. Grincheux, dans Blanche-neige et les sept nains

  • Ce qu’on voit en regardant le film avec des yeux
    d’enfant :
    Un nain ronchon qui se démarque des
    autres nains par sa trogne renfrognée, ce qui finit par
    le rendre amusant.
  • Ce qu’on doit voir en regardant le film avec des yeux
    d’adulte :
    Une espèce de connard qui tire la tronche
    24/24 alors même qu’il est en colloc avec 6 potes trop
    cools, et une nana adorable. A un moment donné…
  • Catégorie de FDP : Le mauvais coucheur, celui
    qui nique l’ambiance en permanence et qui vous pourrit
    tout simplement la vie. Un caillou dans votre chaussure.

8. Simba, (enfant), dans “Le Roi Lion”

  • Ce qu’on voit en regardant le film avec des yeux
    d’enfant :
    Un gentil lionceau aventureux, ultra
    mignon et sympa.
  • Ce qu’on doit voir en regardant le film avec des yeux
    d’adulte :
    Un putain de gosse de riche sans doute
    pourri-gâté qui parle au majordome de son père comme si
    c’était son chien, le menaçant de le renvoyer, et
    désobéissant à tout le monde sans vergogne.
  • Catégorie de FDP : Le gosse de riche qui pense
    qu’à sa gueule et qui croit que tout lui est dû.

9. Timothée, dans Dumbo

  • Ce qu’on voit en regardant le film avec des yeux
    d’enfant :
    Une petite souris adorable dans un
    costume rigolo qui recueille un petit orphelin et l’aide
    à se construire un avenir radieux.
  • Ce qu’on doit voir en regardant le film avec des yeux
    d’adulte :
    Une pourriture de « ça
    profite » qui s’accapare un orphelin pour faire du
    fric sur sa gueule, qui lui ment pour maximiser ses
    profits, qui l’accompagne dans la débauche et se
    « nourrit sur la bête ». Littéralement.
  • Catégorie de FDP : L’opportuniste prêt à tout
    pour s’en sortir, y compris à manipuler les gens sans
    vergogne. Un proxo, en somme.

10. Le roi et la reine d’Arendelle, (les parents d’Elsa et
Anna)

  • Ce qu’on voit en regardant le film avec des yeux
    d’enfant :
    Des parents attentionnés qui aident leur
    fille à surmonter ses difficultés face à un pouvoir
    qu’elle subit et qu’elle ne maîtrise pas.
  • Ce qu’on doit voir en regardant le film avec des yeux
    d’adulte :
    Des maniaques du secret, sans doute
    terrorisés à l’idée qu’on apprenne qu’ils ont engendré un
    monstre, et qui préfèrent donc séquestrer leur fille, et
    la traumatiser en lui répétant qu’il ne faut en parler à
    personne, brisant au passage les liens très forts qui
    existaient entre elle et sa sœur. Les rendant toutes les
    2 malheureuses comme les pierres.
  • Catégorie de FDP : Des maniaques psychopathes
    dépourvus d’empathie. Elsa / Natascha Kampusch, même
    combat.

Allez, balance les tiens, on a dû en zapper !

Et sinon, t’as 2 minutes (allez 3) ? Alors découvre
notre dernière vidéo !

1. Il est plus grand que l’état de Rhode Island (et que le Luxembourg)

D’une longueur de 450 kilomètres, pouvant atteindre les 30
kilomètres de largeur, le Grand Canyon est l’un des sites les
plus célèbres et les plus spectaculaires de la planète. Un
mastodonte qui attire les touristes par milliers tous les ans
et qui n’en finit plus de fasciner. Un vieux monsieur qui n’a
pas encore livré tous ses secrets…

1. Il est plus grand que l’état de Rhode Island (et que le
Luxembourg)

Certes, c’est le plus petit des 50 états américains mais
quand même. Plus d’un million de personnes y vivent. Des
gens qu’on pourrait tous caser à l’aise dans le Grand
Canyon.

2. Il peut influencer à lui seul la météo

Avec une altitude comprise entre 600 et presque 2450
mètres, le Grand Canyon offre plusieurs climats suivant
l’endroit on se trouve. Il peut y faire très chaud comme
très froid, il y a de la neige et les vents parfois
violents qui soufflent dans les grottes peuvent réserver
des surprises quand on n’y est pas préparé.En 2013, sous
l’effet d’un air froid resté près du sol et d’un air plus
chaud, une mer de nuages a littéralement envahi le Grand
Canyon, proposant un spectacle hallucinant.

3. Il y a plein de grottes secrètes

On estime à 1000 le nombre de caves qui se trouvent dans le
Grand Canyon mais seules 335 ont été recensées. Toutes ne
sont pas ouvertes au public loin de là et la plus populaire
demeure la Cave des Dômes à Horseshoe Mesa, notamment
réputée pour ses spéléothèmes.

4. Le Grand Canyon abrite un animal sauvage extrêmement
dangereux

On peut croiser des condors de Californie ou des moutons de
Virginie et bien sûr plein de serpents venimeux (dont un
rose très rigolo). Cependant, le plus redoutable des
prédateurs du Canyon est l’écureuil rocheux, qui chaque
année, mord un grand nombre de personnes. Des gens
naïvement attirés par sa bouille « so cute » qui leur
rappelle Tic, Tac ou les deux, et qui finissent à l’hosto
avec une suspicion de rage.

5. Il est interdit d’y ramasser quoi que ce soit

Quand on va à la plage, on ramène parfois à la maison un
peu de sable ou des coquillages. Au Grand Canyon, il est
formellement interdit de ramasser quoi que ce soit. On
essaye de respecter la nature afin de pas l’altérer,
histoire d’assurer la sérénité du lieu ainsi que son
équilibre fragile.

6. Le Grand Canyon doit beaucoup à Teddy Roosevelt

C’est en 1903 que le Président visita le Grand Canyon.
Impressionné par la majesté du lieu, il fit par la suite du
site une réserve protégée puis le classa parmi les
monuments nationaux en 1908. Le Parc national du Grand
Canyon sera fondé quant à lui en 1919 après une longue
procédure justement entamée par Roosevelt et l’UNESCO le
classera en 1979.

7. Ce n’est pas le canyon le plus profond du monde, ni des
États-Unis

Avec sa profondeur moyenne de 1300 mètres (cela peut aller
jusqu’à 2000 mètres), le Grand Canyon est loin des 3535
mètres du Canyon de Cotahuasi au Pérou. À domicile, il est
aussi battu par le Hells Canyon et ses 2436 mètres de
profondeur.

8. Il est vieux. Très vieux

On estime que le Grand Canyon tel que nous le connaissons
(plus ou moins) est âgé de 6 millions d’années. C’est pas
mal. Mais en fait, vu qu’on se doute que sa naissance
s’étala sur une très longue période, histoire de laisser au
Colorado le temps de creuser la roche, on estime aussi que
certaines parties pourraient avoir 70 millions d’années.
Des cailloux de plus d’1,7 millards d’années ont même été
retrouvés au fond des gorges.

9. Il reçut son premier visiteur européen en 1540…

Aidé par les indiens Hopis, Garcia Lopez de Cardenas visita
le Grand Canyon et dépêcha trois de ses soldats en bas des
gorges. Les pauvres hommes ne firent pas long feu,
terrassés par la soif…

10. … Mais il est connu depuis beaucoup plus longtemps par
les Amérindiens

Des traces de vie humaine ont été découvertes dans le
canyon, indiquant que ce dernier était déjà fréquenté il y
a plus de 3000 ans.

Vous l’avez déjà vu en vrai ? Racontez-nous dans les
commentaires !

Pour bien te marrer, même en voyage, c’est Topito
Voyage
qu’il te faut.

Et sinon, t’as 2 minutes (allez 3) ? Alors découvre
notre dernière vidéo !

1. Le moustique


Avec votre sagacité habituelle, vous nous avez aidé à classer
les insectes du pire au tout nul
. Et votre classement, sans
appel, a évidemment désigné le moustique comme la pire
enculerie de l’histoire de l’humanité. Ce qui n’étonnera
personne. Parce que c’est vraiment une petite merde.

1. Le moustique

Infamie. Horreur. Sheitan. Pauvre petite merde, uniquement
fabriquée dans le but de nous nuire et de survivre aux
attaques nucléaires. Crève. Crève sale putasserie. On vous
aura tous à coups de citronnelle.

2. La tique

La tique est la preuve de l’inexistence de dieu. N’en
déplaise aux religieux de toutes espèces.

3. Le frelon

« AAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHH
AU SECOOUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUURS ! »

Réaction normale lorsque l’on aperçoit un frelon de 30 cm
voler dans son salon.

4. Le taon

Si j’avais le temps, j’annihilerais tous les taons à temps
pour éviter leur propagation. Mais il y en a tant que ça
prendrait trop de temps. Le taon ne fait rien à l’affaire.

5. La guêpe

Si j’avais moins peur de toi, si je ne craignais pas que tu
ne me piques avec ton dard et déclenche chez moi une
réaction épidermique façon allergie maousse à tes couleurs
criardes, je t’annihilerais. Mais comme j’ai peur, je vais
juste me tenir tranquille et attendre que tu partes.

6. Le cafard

C’est ça, planque toi. Planque toi dans les coins tant que
tu peux encore, petite merde, parce que moi je t’attends de
pied ferme avec ma bombe nucléaire pour t’exploser, puis
t’immoler par le feu, et recommencer l’opération avec des
milliers de semblables. Tu ne sortiras pas d’ici vivant.

7. L’araignée

Oui, ce n’est pas un insecte, JE SAIS MONSIEUR. Mais c’est
tout de même une sacrée petite merde qui, en plus de
terrifier les jeunes filles et les garçons pas bien braves,
est dégueulasse, comporte des poils affreux et s’amuse à te
piquer, même pas pour se défendre, et sans risquer d’en
mourir. Saletés.

8. La mouche

Quand on vit dans la merde, on se transforme soi-même un
peu en merde. C’est là le paradoxe de la mouche qui, au
début de sa vie, est une parfaite personne civilisée,
portée sur la culture et le cinéma d’avant-guerre et qui,
par son penchant pour le caca, devient peu à peu cette
épave immonde qui nous tourne autour.

9. La punaise

Que dire de la punaise ? Rien. Mieux vaut faire comme si on
ne l’avait pas remarquée.

10. Le perce-oreille

Le perce-oreille n’est pas si méchant. Mais il souffre
d’une mauvaise réputation en raison de sa sale tronche.
Délit de faciès en mode insecticide. Pensons aux
perce-oreille.

Tous les insectes devraient mourir. Et tant pis pour
l’écosystème.

Et sinon, t’as 2 minutes (allez 3) ? Alors découvre
notre dernière vidéo !