1. Tu es ENFIN en vacances

Un jour tu te réveilles et le bac est terminé. Il résonne en
toi une musique épique qui fait de toi une personne nouvelle,
stylée et pleine d’élégance. Dorénavant les choses ne seront
plus comme avant. D’ailleurs certains trucs ont déjà changé
chez toi et tu te dois d’analyser ces pouvoirs naissants afin
d’appréhender au mieux cette nouvelle ère.

1. Tu es ENFIN en vacances

Toute l’année, les profs t’ont murmuré à l’oreille que
chaque jour le baccalauréat approchait. Mais cette époque
est révolue, l’histoire devint légende. La légende devint
un mythe. Mais maintenant est venu le temps de jeter ton
cartable Batman dans le micro-ondes et de laisser entrer le
soleil dans ta vie.

Crédits photo :
Giphy

2. Tu penses que le plus dur est passé

Ton nom est sur la liste des admis, c’est le soulagement
infini, te voilà libre comme l’air. Mais you know nothing
et il te faut maintenant affronter les études supérieures.
Dis-toi que chaque année, voire chaque semestre, tu vas
faire face à un examen qui décidera de ton avenir. Alors,
tu choisis quoi ? Licence ? BTS ? DUT ? Master ? Prépa ?
Oui c’est le stress, c’est normal.

3. Tu n’es plus “élève”

Tu ne détiens plus le statut d’élève et tu ne peux plus
dire que tu es lycéen(ne) quand on te demande ce que tu
fais, ce qui est à une magnitude de 8,6 sur l’échelle du
swag. Par contre tu n’es pas encore étudiant(e) pour
l’instant, tu es plutôt une entité informe sans but ni
destinée.

4. Tu vois tes années de lycée d’un tout autre point de
vue, presque nostalgique

Cette période remonte déjà à loin pour toi. Tu te remémores
ces bons moments vécus avec ta classe, le bal du lycée, les
révisions en groupe, les devoirs chaque semaine, ton
stylo-plume qui n’avait jamais d’encre et ton pote relou
qui t’empruntait tout le temps des feuilles doubles petits
carreaux pour les DS de Math. Ce furent 3 belles années.

Crédits
photo
: mtv

5. Les gens ont globalement beaucoup moins de problèmes de
peau

Que ce soit toi ou tes potes, tu as toujours eu de l’acné
difficile, notamment lorsque tu voulais faire un slow avec
la personne de tes rêves. Passé le bac, l’acné disparaît
miraculeusement pour laisser place à une multitude de BG.

6. Tu peux enfin rajouter ça sur ton CV

Dans la catégorie « diplôme » tu peux enfin
retirer l’intitulé « brevet des collèges » et le
remplacer par « baccalauréat + filière + mention
perfection ». Te voilà devenu(e) quelqu’un
d’admirable.

7. On ne peut plus t’obliger à faire du sport

Tu te rappelles des tours de terrain l’hiver par -1000°C
sur du verglas et des vieilles figures d’acrogym que tu
sortais avec tes potes pour taper un 11/20 ? Tu peux dire
adieu à ces moments de bonheur, maintenant tu as le choix
quant au sport que tu souhaites pratiquer. Et si tu prends
l’activité sieste, on ne te jugera pas.

Crédits photo
: geekfitness

8. Tu peux avoir une carte étudiante

Et ça veut dire que tu payes moins cher au McDo, au cinéma,
aux expositions, au restaurant universitaire, et bien sûr
les transports en commun. Tu te sens un peu le maître du
monde.

9. Tu vas découvrir le jeudi soir

Pour l’instant, le jeudi soir reste pour toi une soirée
OKLM où tu regardes un petit épisode de série en pyjama ou
en kigurumi. Après, le jeudi soir va devenir une petite
sauterie entre amis à base de sirop de grenadine.

10. Tes parents ne peuvent plus te dire “passe ton bac
d’abord”

C’était leur principale excuse quand il s’agissait de te
laisser partir en vacances avec tes potes, te prêter la
voiture ou inviter Martin pour le goûter de 16h le samedi.
Dorénavant tu es bachelier(e), tu es donc adulte, mature et
prêt(e) à ouvrir un compte en banque, faire un emprunt,
cotiser, payer des impôts, prendre une assurance étudiante
et avoir une vraie carte bleue avec laquelle tu peux payer
au péage.

Crédits
photo
: reddit

Si tu penses vivre d’autres trucs dans la période post-bac ou
que tu as déjà vécu des choses différentes, n’hésite pas à le
faire savoir dans les commentaires.

Pas envie de retourner en cours ? On a
déniché les gadgets les plus cool pour te motiver

:

Et sinon, t’as 2 minutes (allez 3) ? Alors découvre
notre dernière vidéo !

1. Toujours laisser la crosse de son pistolet bien en évidence

Ça y est, tu l’as eu ce job. Après des mois de procédures,
plusieurs entretiens, et un travail monumental sur Photoshop
pour que ton CV te fasse passer pour quelqu’un de compétent,
ils t’ont recruté. Mais ce qu’ils ne t’avaient pas dit, c’est
que tu bosserais en open space. Le monde professionnel étant
une jungle, il faut tout de suite te faire respecter, où tu te
feras manger.

1. Toujours laisser la crosse de son pistolet bien en
évidence

Certains accrochent un décapsuleur ou un scooby-doo à leur
porte-clés. Le magnum 357 que tu as accroché au tien
devrait faire son petit effet.

2. Agrafer la main de tes collègues qui auraient
l’imprudence de la poser sur ton bureau

Même s’il n’y a pas de mur, chacun a droit à un espace
vital, matérialisé par le bureau. Ceux qui violent le tien
ne pourront s’en prendre qu’à eux-mêmes. Répéter
l’opération autant de fois que nécessaire, jusqu’à ce
qu’ils comprennent. Faire passer les agrafes en note de
frais.

3. Menacer le patron

« -Wilson, vous êtes en retard sur les objectifs de
Juin, il va falloir se reprendre !

-Comment va votre fille, Justine ? Toujours au collège
Victor Hugo ? Vous devriez appeler pour être sûr qu’elle va
bien. »

4. Afficher fièrement son extrait de casier judiciaire sur
son bureau

Attaque à main armée, enlèvement, violences avec
préméditation, stationnement sur place handicapée,… Cela
vous vaudra bien plus de respect que tous les diplômes de
Harvard du monde.

5. Jeter un regard noir à ceux qui osent te demander
quelque chose

Et ne pas leur répondre, évidemment. Puis porter plainte
pour harcèlement.

6. Broyer la main du vigile le matin quand tu lui dis
bonjour

Le mâle dominant, c’est toi.

7. Se nourrir exclusivement de viande rouge crue

Dépecer l’animal le matin en salle de réunion.

8. Venir en tenue de camouflage

Y ajouter un gilet pare-balles pour plus d’effet.

9. Arborer chaque semaine avec une nouvelle cicatrice

De temps en temps, un œil au beurre noir ou des tâches de
sang sur la chemise permettent de varier les plaisirs. Si
on te demande d’où ça vient, se référer au point 5.

10. Regarder les gens dans les yeux avec un sourire en coin
pendant des heures

S’ils te demandent pourquoi, répondre que tu ne les
regardes pas et leur demander de te laisser travailler.

11. Éteindre ta clope dans ta main sans broncher tout en
fixant ta collègue apeurée

Le cendrier, c’est pour les faibles. Les faibles, c’est les
autres.

12. Faire des pompes pendant les réunions

Puis des tractions, le tout en écoutant du Gradur.

13. Sortir des phrases comme “Au jeu des chaises de
bureaux, soit tu gagnes… soit tu meurs…”

Ne jamais dévoiler les règles de ce jeu.

14. Ne jamais cligner des yeux

Ça coûte une somme en gouttes pour les yeux, mais ça vaut
le coup.

15. Ne pas avoir de Hand Spinner comme objet détente, mais
un couteau papillon

On a jamais vu un Hand
Spinner
sortir vainqueur d’une bagarre de rue.

Bonne intégration dans le monde professionnel, vous allez voir
c’est super.

Tu t’ennuies en open space ?
On a déniché les gadgets les plus cool
:

Et sinon, t’as 2 minutes (allez 3) ? Alors découvre
notre dernière vidéo !

1. En Alabama, il est illégal d’avoir un cornet de glace dans sa poche arrière

Ne pas avoir le droit de se trimballer avec un cornet de glace
dans la poche arrière, interdiction de faire tranquillement
l’amour avec une voiture ou bien risquer d’être arrêté si tu
fais du bruit en buvant ta soupe, les Américains ne déconnent
pas avec la loi. Dans des temps antérieurs, nous vous avions
parlé des pires lois
américaines
, mais il n’y avait pas de jolies photos pour
imager tout ça. Heureusement pour nous, la photographe Olivia Locher s’en est chargée !

1. En Alabama, il est illégal d’avoir un cornet de glace
dans sa poche arrière

2. Dans l’Oklahoma, il est illégal de faire l’amour à une
voiture

3. Dans le Maine, il est illégal de chatouiller les femmes
sous le menton avec un plumeau

4. Dans l’Utah, personne n’a le droit de marcher dans la
rue en portant un sac en papier contenant un violon

5. Au Rhode Island, il est illégal de porter des vêtements
transparents

6. Au Tennessee, les bûches creuses ne peuvent pas être
vendues

7. Au Wisconsin, il est illégal de servir de la tarte aux
pommes sans fromage dans les restaurants

8. En Arizona, vous ne pouvez pas avoir plus de deux godes
dans une maison

9. Au Texas, il est illégal, pour un enfant, d’avoir une
coupe de cheveux qui sort de l’ordinaire

10. À Hawaï, vous n’avez pas le droit de mettre des pièces
de monnaie dans vos oreilles

11. Dans l’Oregon, il est interdit de tester son endurance
physique tout en conduisant une voiture sur l’autoroute

12. Au Kansas, il est illégal de servir du vin dans des
tasses à thé

13. Au Connecticut, les cornichons doivent rebondir pour
être officiellement reconnus comme des cornichons

14. Dans l’Ohio, il est illégal de se déshabiller devant le
portrait d’un homme

15. Au New Jersey, vous pouvez être arrêté si vous buvez
bruyamment votre soupe

16. Dans le Maryland, planter un clou dans un arbre peut
vous coûter une amende de cinquante dollars

17. Au Nevada, il est illégal pour les moustachus
d’embrasser les femmes

Vous aussi vous êtes triste de ne pas pouvoir vous faire une
petite séance d’haltérophilie tout en conduisant sur
l’autoroute dans l’Oregon ? Histoire de faire passer le temps.
Si vous voulez en voir plus, vous pouvez faire un tour sur le
site d’Olivia Locher ou sinon, vous pouvez découvrir
d’autres
lois américaines bien débiles
.

Et sinon, t’as 2 minutes (allez 3) ? Alors découvre
notre dernière vidéo !

1. Les frais bancaires

On travaille comme des cons pour gagner de l’argent. Si si, je
vous promets, même ceux qui se disent passionnés par leur
travail le feraient moins consciencieusement (voir pas du tout)
s’ils n’étaient pas payés pour ça. Alors on se bat, on attend
et, enfin, le chèque arrive. Et quand le chèque arrive, on ne
trouve rien de mieux à faire que de balancer sa thune par les
fenêtres. Ce qu’on est bête.

1. Les frais bancaires

Perso, c’est 200 euros par mois et je m’en rends compte.
Mais chez la plupart des gens qui ont de la chance avec
leur banque, ça doit tabler dans les 200 euros par an et
ils ne s’en rendent pas compte car c’est très dilué. Ou
comment faire du fric avec ton fric.

2. Les magazines auxquels on est abonné sans jamais les
lire

On est à un ratio de 15 euros la page lue aux toilettes
lors de la constipation occasionnelle des lendemains de
dîner au riz.

3. Internet et la télé

On en a besoin. Le prélèvement tombe en début de mois. Ca
paraît raisonnable. Ca fait quand même du 480 euros par an,
mais ça paraît raisonnable. Et utile. Alors qu’on est au
boulot toute la journée et que de toute façon deux box par
immeubles suffiraient à étancher les besoins.

4. L’alcool quand tu es ivre

C’est ma tournée est probablement la phrase la plus
déraisonnable et la plus oubliée jamais prononcée de
mémoire d’homme. De toute façon, tu ne peux pas savoir
combien tu as dépensé puisque tu as peur de regarder ton
compte.

5. Les abonnements à la salle de sport

En temps utile, je pense qu’on approche du 100 euros de
l’heure de sport effectuée. Attention ! Le renouvellement
est automatique.

6. Le déjeuner

Tous les jours, tu t’achètes un sandwich ou une salade. Ca
te coûte entre 6 et 12 balles, et tu trouves que c’est
raisonnable. Puis un jour, tu fais le calcul histoire de
faire quelque chose et tu te rends compte que, chaque mois,
tu bouffes 300 balles de merde le midi et tu as envie de
partir en Patagonie.

7. Ton ordinateur, à force de ne jamais l’éteindre

Tu t’en fous de l’éteindre et de ne pas le mettre sur ton
lit en surchauffe par 40 degrés à l’ombre. Tu t’en fous.
Sauf que quand tu devras douiller 600 balles pour t’en
racheter un alors qu’il avait encore une durée de vie
possible de 5 ans, tu auras fait un relativement mauvais
amortissement mon pote.

8. Les clopes

C’est un peu différent parce qu’on n’arrête pas de te le
répéter, mais ce n’est pas en sortant 7 balles pour
t’acheter ton paquet que tu as l’impression de te ruiner.
C’est en général quand on évoque le séjour que tu aurais pu
faire à Bora-Bora à la place que tu as comme un goût amer
dans la bouche. Un goût de nicotine, sans doute.

9. Les gosses

Tu sais combien tu me coûtes, petit con ?

10. En petits achats de merde

Deux euros dans la poche ? Tiens, je vais me prendre un
pain au chocolat. 3 euros qui traînent ? Je peux me prendre
un cappucino, avec ça ! Et tutti quanti et l’argent vole,
vole, vole et s’envole, se dirige vers les nuées et, depuis
les cieux, te fait un gros fuck.

Après tout, l’argent, c’est fait pour circuler…

Source : Reddit

Et sinon, t’as 2 minutes (allez 3) ? Alors découvre
notre dernière vidéo !

1. La gare des Bénédictins

Limoges, fierté des valeureux Limousins, ou Limoche, d’après
les gueux incultes qui s’en servent comme sujet de moquerie,
n’envoie peut-être pas du rêve, comme ça, là, de but en blanc.
Grossière erreur ! La capitale limousine ne manque pas d’atouts
pour qui prend le temps de s’y arrêter. Alors oui, j’en vois
déjà qui disent « oui Limoges, c’est pas les Maldives non
plus, faut arrêter de nous prendre pour des cons ». C’est
vrai, Jean-Claude, mais en même temps, tu sais bien que tu ne
vas pas à Limoges pour te baigner. Tu y vas pour la culture,
nom de diou. Et ça te fera pas de mal.

1. La gare des Bénédictins

Peu de villes peuvent se targuer d’avoir une gare qui
envoie vraiment du bois, et Limoges est de celles-là. Il
faut dire que cette gare est pleine de particularités :
avec son campanile et sa coupole, elle se situe au-dessus
des voies et emprunte à plusieurs style architecturaux.
C’est sans doute ce je-ne-sais-quoi qui a séduit
Jean-Pierre Jeunet lorsqu’il y tourna une pub pour Chanel.
Et ouais.

2. Quartier de la Boucherie

Petit saut dans le Moyen-Âge dans cet enchevêtrement de
rues aux façades à colombages. C’est mignon tout plein, ça
pourrait être le décor d’un Disney et si t’as de la chance,
tu pourras peut-être visiter la chapelle Saint-Aurélien,
toute mini, qui célèbre le patron des fameux bouchers.

3. Bibliothèque Francophone Multimedia

Franchement, cette bibliothèque donne envie de lire à
n’importe qui franchit ses portes. Le bâtiment de 1998 a
conservé une des façades de l’édifice historique qui le
précédait, la configuration intérieure est super agréable,
et tu peux même y voir une fresque gallo-romaine. Un
conseil : suis l’instagram @reliurebfm
pour du pornbook de grande qualité (reliures de déglingo et
autres trésors oubliés).

4. Cathédrale Saint-Étienne et jardins de l’Évêché

Les mecs ont fignolé le boulot, puisque cette cathédrale
gothique aura demandé 600 ans de construction. Elle est au
cœur du quartier historique de la Cité et jouxte les
jardins de l’Évêché, des jardins étagés de style différent
(à la française, botanique, écologique…). Bref, les mecs
savaient pas faire simple. Mais du coup, c’est joli.

5. Pavillon du Verdurier

Un petit bijou d’architecture Art déco niché au cœur de la
ville. Merci qui ? Merci Roger Gonthier, architecte qui est
également à l’origine de la fameuse gare des Bénédictins.
D’abord pavillon frigorifique puis gare routière, l’endroit
a connu une vie mouvementée avant de passer une paisible
retraite en tant que lieu d’exposition.

6. Se balader dans les entrailles de la ville

Si les souterrains limougeauds étaient autrefois d’une
ampleur considérable, il va être sans doute difficile
aujourd’hui d’errer de caves en caves. Malgré tout, une
petite partie, les souterrains de la Règle, reste
officiellement visitable et donne une bonne idée du réseau
qu’on pouvait trouver à l’époque.

7. Musée Dubouché

On est quand même dans la capitale de la porcelaine, tu
pensais pas y échapper ? Ici tu as la plus grande
collection au monde de porcelainerie. Tant que tu es dans
le coin, tu iras me faire un tour au four des Casseaux, le
seul classé monument historique, et après, direction les
magasins d’usine pour acheter un service complet à Mémé.

8. Casser la croûte aux Halles

Si il y a un endroit en ville où tu devrais pas mourir de
faim, c’est là. C’est sans doute pas le lieu le moins cher
pour se restaurer, mais l’ambiance de marché, et surtout le
cadre, devraient finir de te convaincre. Car les halles
centrales sont un des symboles de la ville, avec leur
structure brique-verre-acier réalisée par deux copains de
Gustave Eiffel, et leur frise extérieure en porcelaine.

9. Cour du Temple

Petite place à côté de laquelle on peut facilement passer
si on n’est pas un poil curieux. Auquel cas, tu raterais
cet ensemble d’hôtels particuliers, à l’écart de tout, avec
ses colombages, ses colonnes et son escalier Renaissance.
Fun fact : le sol est fait en gassette, une pierre utilisée
dans les fours à porcelaine. On ne se refait pas.

10. Parc Victor Thuillat

Et si on allait prendre l’air pour finir notre balade ? Ce
parc, avant d’être public, était le jardin du manoir de la
Grange-Carat. Aujourd’hui, c’est un endroit choupinou à
mort qui appelle au calme et à la sérénité. Tu cherchais
l’endroit parfait pour pique-niquer dans une ambiance zen ?
Ne cherche plus.

Et voilà, la capitale des arts du feu n’attend plus que toi !

Et sinon, t’as 2 minutes (allez 3) ? Alors découvre
notre dernière vidéo !

1. Ne t’enquille pas une blanquette de veau avant de faire une série de pompes

Ô grand sportif de l’éternel, athlète de l’impossible, coureur
de l’extrême, c’est à toi que je m’adresse. Car il faut que tu
saches. Tu ne peux plus rester ainsi plongé dans la pénombre de
l’ignorance… Chaque exercice physique auquel tu t’adonnes
t’expose à la pire des douleurs, le genre de truc qui te donne
envie de te mettre en PLS et pleurer jusqu’à ce que ta maman
vienne te chercher pour t’emmener à l’hôpital tant tu penses
pousser ton dernier souffle. Ce point… Ce pire de tous les
points. Ce FDP de point de côté. Non tu ne nous feras plus
flancher.

Pour éviter cet enfoiré de point de côté

1. Ne t’enquille pas une blanquette de veau avant de faire
une série de pompes

Je parle de blanquette de veau mais ça vaut pour la
choucroute, le tournedos rossini, ou encore la côte de bœuf
à l’aligot. Si ces plats résonnent en toi comme un appel au
vice bienheureux, ils sont vivement déconseillés avant de
remuer ton boule. En gros, pour bien faire, il faut manger
léger et attendre la fin de la digestion autant que faire
se peut (cf. les trois heures d’attente requises que nos
parents nous imposaient tyranniquement avant qu’on puisse
glisser un doigt de pied dans l’eau, bah c’était pas si con
en fait).

2. Échauffe-toi le diaphragme comme il se doit

Si la cause du point de côté reste encore douteuse (oui je
sais c’est fou, on s’est fadé une tripotée de selfies de
Thomas Pesquet dans l’espace et pourtant on ne sait
toujours pas d’où vient le point de côté), on l’attribue
toutefois possiblement à une crampe du diaphragme et une
mauvaise oxygénation des muscles. C’est pour ça qu’il faut
échauffer la bête en faisant une série de respirations
profondes.

3. Commence l’effort progressivement

Ne vas donc pas te brûler les ailes en commençant ton
footing comme un/e dératé/e si c’est pour cracher tes
poumons au bout de deux mètres et perdre tout espoir de
poursuivre ta prouesse physique.

4. Hydrate-toi régulièrement mais sans noyer ton gosier

Si tu n’es pas totalement sous mental/e, tu devrais savoir
qu’une activité sportive nécessite une hydratation
satisfaisante. Ceci dit, on fait parfois l’erreur
d’ingurgiter des litrons de flotte tellement qu’on veut
bien faire. Vaste erreur. Il vaut mieux s’hydrater souvent
par petites doses de manière préventive. En revanche, une
fois que tu es pris au piège du point de côté, boire de
l’eau ne te servira à rien, cherche pas.

5. Respire correctement

Respirer, a priori tu sais faire. Sinon tu serais mort.
Mais respirer correctement quand tu fais du sport c’est une
autre affaire. Autant les nageurs pro du crawl sont plus
habitués à réguler leur respiration, autant les coureurs
ont parfois plus de mal. Il faut donc apprendre à faire
concorder ses petites foulées avec des petites inspirations
(et expirations, pour pas mourir #astuce).

6. Étire-toi façon chewing-gum

Encore une fois, tout est une question d’oxygénation, et
les étirements permettent non seulement d’assouplir tes
muscles mais aussi de mieux distribuer l’oxygène. Donc
vas-y applique-toi à faire des positions qui défient les
lois de la gravité en affichant un regard concentré et
fier.

Quand il est trop tard et que tu douilles ta race

7. Cours/nage/nique moins vite

Surtout ne maintiens pas le même niveau d’efforts sinon tu
douilleras de plus belle. Le mieux c’est de ralentir
progressivement, éventuellement t’arrêter si tu pleures du
sang de souffrance.

8. Appuie fort là où ça fait bobo

Fais toutefois attention à ne pas te péter une côte non
plus, mais juste appuyer sur le point devrait soulager la
douleur.

9. Incline-toi du côté où ça fait bobo

Tout en maintenant ton appui sur la zone de non droit, tu
peux également te pencher du côté de ton point de côté (qui
par définition se situe sur un côté, la langue française
est bien faite voyez-vous ça). Arrivé à ce stade il est
préférable pour toi de cesser tout effort, parce que je
sais pas si tu as déjà essayé de courir ou de nager la
brasse incliné/e d’un côté, mais c’est très difficile,
généralement on tombe. Et on ne se relève jamais, jamais.

10. Respire par le ventre

Ah la fameuse respiration ventrale. Ça peut sembler
abstrait dans la mesure où nos connaissances basiques en
anatomie nous ont appris que nos poumons ne se situaient
pas dans le bide. En fait la respiration abdominale est
très utile (normalement tu t’es déjà fait une cession avant
de suer la mort pour échauffer ton diaphragme), donc si tu
as un point de côté globalement tu refais la même : tu
inspires profondément, tu coupes ta respiration deux
secondes et tu expulses l’air. Ce petit exercice devrait
mettre fin à ta torture. Et te donner accessoirement envie
de péter.

Attention toutefois si tu t’évanouis et que tu vois une grande
lumière blanche et douce qui semble t’attirer au bout du tunnel
il est alors probable que tu aies fait un infarctus et non un
point de côté, dans ce cas les astuces précédemment citées te
seront purement inutiles.

Sources :

E-Santé

Ooreka

Et sinon, t’as 2 minutes (allez 3) ? Alors découvre
notre dernière vidéo !

1. Lycée Auguste Angellier – Dunkerque

1. Lycée Auguste Angellier – Dunkerque

Dunkerque nous surprendra toujours. Que dire. On raconte
qu’après y être entrés, certains n’en sont jamais ressortis.
Honnêtement, nous, on y mettrait même pas le petit doigt de
pied.

Crédits photo : Google Maps

2. Lycée Sainte-Marie – La Verpillière

On l’a déjà dit, l’art contemporain va beaucoup trop loin. On
ne sait pas ce que l’architecte a voulu faire, peut-être se
la jouer cubiste mais quand même on dirait un tas de bunkers
abandonnés sur la côte normande.

3. Lycée des Arènes – Toulouse

On savait que
la place du même nom était une des plus moches de France
,
il n’est donc pas étonnant d’y retrouver le lycée dans ce
top. Petite précision : malgré son allure, ce lycée n’est pas
un bâtiment en construction. Non, il est toujours comme ça.

Crédits
photo
(creative commons) : PinkCityBoy

4. Lycée Bréquigny – Rennes

Ce lycée est un peu comme le croquemitaine. Il ressemble à ce
que l’on pourrait voir dans nos pires cauchemars. Sauf que,
contrairement au croquemitaine, le lycée Bréquigny existe
pour de vrai. Et ça, ça fait vraiment flipper.

5. Lycée Emmanuel Mounier – Grenoble

Malgré la présence d’un petit cœur inexpliqué sur sa façade,
ce lycée a l’allure charmante d’un bâtiment soviétique. Non
ce n’est pas un compliment.

Crédits photo : Google Maps

6. Lycée Sidoine Apollinaire – Clermont-Ferrand

Mouais, on retiendra plutôt de Clermont le fromage et la
place de Jaude parce que ce lycée ne vaut même pas un coup
d’œil.

Crédits photo : Google Maps

7. Lycée de l’Edit – Roussillon

Tiens, j’ai fait un bâtiment tout moche, et si je rajoutais
des rideaux bleus pour arranger tout ça ? Non, ça marche pas.
C’est toujours aussi laid. Tant pis.

Crédits photo : Google Maps

8. Lycée Durzy – Villemandeur

On ne voit ici qu’une petite partie de ce lycée, car
l’architecte a eu l’excellente idée de le construire en forme
de cercle. Donc vu d’en haut, on dirait une base militaire et
vu d’en bas on regrette que ça n’en soit pas une. Parce qu’au
moins, les zones militaires sont fermées au public.

Crédits photo : Google Maps

9. Lycée Saint Exupery – Fameck

Du béton, du verre, le tout assaisonné à la sauce goudron.

Crédits
photo
(creative commons) : Litso-Fameck

10. Lycée René Char – Avignon

Sympa ces petits carreaux bleus ? C’est une prison c’est ça ?
Parce que franchement, nous n’avons aucune explication pour
ce truc. Aucune. En revanche on voit très bien que c’est
moche.

Crédits photo : Google Maps

11. Lycée de Baimbridge – Guadeloupe

La Guadeloupe est une belle région pourtant. La soleil, les
palmiers la mer et puis… ce truc. Honnêtement, si on ne nous
avait pas dit que c’était un lycée, on aurait pensé que
c’était une vieille barre d’immeuble en attente de
destruction.

12. Lycée Tristan Corbière – Morlaix

Pas mieux que le précédent, nous sommes d’accord.

Crédits photo : Google Maps

13. Lycée Marguerite de Valois – Angoulême

Il fait beau, les oiseaux chantent, on voit de jolis arbres
et… un gros bâtiment pas beau. Faudrait faire un effort les
gars, quand allez-vous enfin comprendre que NON, pour
construire un bâtiment, un simple rectangle de béton ne
suffit pas.

14. Lycée Jean Vilar – Meaux

Un gros truc rond et un gros phallus en bronze en plein
milieu de l’entrée. Que dire de plus ?

Crédits photo : Google Maps

15. Lycée Clémence Royer – Fonsorbes

Bon, on doit avouer, pour mettre celui-là nous avons été
fortement influencé par le très puissant lobby fonsorbais. Il
y a peut-être pire, mais sérieusement, qui a eu cette idée
monstrueuse de poser un gros cube de béton au milieu des
champs hein ?

Crédits photo : Google Maps

1. Les Coréens sont fans des machines à pince

Moins populaire que le Japon auprès des touristes, la Corée du
Sud est pourtant un pays étonnant à découvrir. Rien à voir avec
la Corée voisine de tonton Kim. Avec une technologie à la place
prédominante, ce pays petit par la taille (5 fois moins que la
France) est grand par sa richesse culturelle. Et forcément, nous
petits Français que nous sommes, quand on débarque là-bas, y a
des trucs qui nous surprennent. Exemples.

1. Par notion d’égalité entre les hommes et les femmes

Depuis sa mise en place en 2002, le congé paternité n’a pas
bougé : il consiste en la possibilité, pour le nouveau père, de
prendre 11 jours de congé dans les 4 mois suivant la naissance
de son gosse. Le reste du temps, c’est môman qui se tape
l’éducation du nouveau-né et qui ne bosse pas. Il serait temps
de revoir ces dispositions à la hausse, parce qu’on ne voit pas
pourquoi ce serait à môman de se taper tout le boulot et,
surtout, pourquoi le père n’aurait pas le droit de passer un
peu de temps avec son gosse.

1. Par notion d’égalité entre les hommes et les femmes

Pourquoi est-ce que les femmes ont 18 semaines après
l’accouchement et 8 avant et les mecs 11 jours après
l’accouchement ? Sur le côté « j’ai un gros ventre et
ça me fait mal », avant l’accouchement, on comprend.
Sur le côté « je viens d’accoucher et j’ai mal »,
après l’accouchement, on comprend. Mais bon le delta est
trop large et renvoie encore à l’idée que les enfants,
c’est quand même une affaire de femmes.

2. Pour que les hommes aient le temps de se souvenir de la
tête de leur enfant

Et soulagent un peu aussi les femmes pendant les premiers
jours. Les premiers jours, ça excède 11 jours.

3. Parce que 11 jours, c’est du foutage de gueule

Même pas 11 jours ouvrés : 11 jours calendaires, week-ends
et jours fériés compris. T’as un gosse, on te donne 11
jours. Pas 12, hein, 11. Non mais de qui se moque-t-on ?

4. Parce que les congés, c’est toujours bien quand c’est
long

Le sens de l’histoire allant plutôt vers le progrès social,
ce serait pas bête de l’accompagner un peu.

5. Parce que la loi date de 2002 et qu’il serait temps de la
mettre à jour

6. Parce qu’en Norvège, il est de 14 semaines

Alors on nous vante le modèle norvégien h24, mais quand il
s’agit de donner les congés qui vont avec, il n’y a plus
personne.

7. Parce que le congé parental est une usine à gaz et que
tu ne touches même plus ton salaire

On en revient donc à la nécessité d’avoir un congé
paternité qui marche.

8. Parce qu’on n’est plus au XIX° siècle bordel

Et qu’il serait temps d’arrêter de questionner de manière
macho l’idée que les pères peuvent aussi tisser un lien
avec leurs gosses et en finir avec cette connerie toute
faite d’instinct maternel.

9. Parce que bébé = fatigue = mort, et qu’à deux on peut se
relayer et on meurt moins vite

Or, mourir, c’est chiant.

https://media.giphy.com/media/xT5LMp5wWBYIERS0KY/giphy.gif

10. Parce que de toute façon quand on vient d’être papa on
a autre chose en tête de des fichiers excel et que même si
on retourne taffer on en branle pas une

Et ne rien foutre au travail, c’est le meilleur chemin vers
la dépression.

11 jours, mais on croit rêver.

Et sinon, t’as 2 minutes (allez 3) ? Alors découvre
notre dernière vidéo !

1. Tu

L’Amérique du sud a longtemps été une Espagne très grande. On
passe sur Bolivar et San Martin, mais ça n’a finalement pas
duré. Alors pour bien montrer c’est qui qui domine, les
Sud-Américains se sont mis en tête d’inventer des mots. Et en
Argentine, ils l’ont fait encore plus qu’ailleurs à cause de
l’immigration italienne. Bref, on connaît la chanson.

Si
vous voulez la même chose entre l’anglais américain et anglais,
c’est là.

On mourra moins bête. Et plus heureux car en Argentine.

Pour bien te marrer, même en voyage, c’est Topito
Voyage
qu’il te faut.

Et sinon, t’as 2 minutes (allez 3) ? Alors découvre
notre dernière vidéo !