1. Couper le jeu en posant la même carte que celle qui vient d’être posée

On pensait que le Uno était un jeu un peu vieillot, sans grande
saveur après l’arrivée de jeux de société ultra élaborés comme
White Chapel ou Diplomaty… Mais il n’en est
rien. Lâchez vos beaux plateaux très complexes avec des parties
qui durent entre trois et sept heures. Le Uno, y’a que
ça de vrai. Même si la fin d’une amitié en est le lourd prix à
payer. Car ici, tous les coups sont permis. Même insulter la
mère de ton ennemi.

1. Couper le jeu en posant la même carte que celle qui
vient d’être posée

OK tu as le droit, OK c’est dans les principes de base.
Mais quand même, ça suscite les pires haines de tes
adversaires qui se sont fait squeezer leur tour sans
demander leur reste. Le mieux c’est de poser la même carte
seulement quand c’est ton tour afin de préserver une bonne
ambiance et une convivialité de qualité.

2. Poser deux cartes identiques en même temps

Encore une fois, on sait que tu as le droit, mais c’est
tellement mesquin. Si tu n’étais pas un enfoiré de fin de
race tu aurais au moins la politesse de les poser l’une
après l’autre pour laisser une courte fenêtre d’espoir,
mais non toi tu en as rien à foutre du respect et de la
bienséance sale crevard dépourvu d’honneur.

3. Rassembler tes cartes pour faire croire que tu n’en as
qu’une et que tes adversaires disent “contre Uno”

On atteint là un niveau de putasserie sans égal. Ça marche
bien sûr quand il ne te reste que deux ou trois cartes pour
que l’épaisseur de ton jeu ne te trahisse pas. Alors un
joueur mal avisé et surtout peu expérimenté sera tenté de
crier « contre Uno » pensant qu’il ne te reste
qu’une seule carte et que tu as oublié de dire
« Uno ». ALORS QUE NON. Tout ça était une
entourloupe depuis le début. Parce que tu es un être vil
animé par la destruction mentale de ton prochain. Qui doit
donc prendre deux cartes dans la pioche.

4. Annoncer la couleur avant celui qui vient de poser sa
carte

Une petite duperie qui illustre à merveille ton absence
totale de loyauté. Ce jeu n’est pas fait pour les timides
ni ceux qui n’articulent pas correctement. Tu le sais et tu
est prêt/e à aller très loin pour que cette injustice reste
comme telle.

5. Échanger ton jeu quand tu viens de piocher 16 cartes

Ça c’est vraiment sale. C’est sale parce que tu gardais ta
carte joker depuis le début de la partie, mais tu as
attendu de te prendre 5 cartes « +4 » dans la
face pour la sortir et échanger ton jeu avec le gars qui
vient de dire « Uno ». Cette méthode appartient
aux sous raclures de plaques d’égouts, sur le plan moral tu
ne vaux pas mieux qu’un ouvre-boîte rouillé.

6. Perdre la partie avec une carte zéro

C’est vraiment pas sympa parce que celui qui gagne la
partie a bel espoir de voir ses adversaires crouler sous
les points, mais toi tu es à ce point dépourvu/e de toute
forme de race que tu pousses le vice jusqu’à briser la
victoire bien méritée de ton adversaire en ne lui offrant
pas ce modeste plaisir.

7. Faire un enchaînement de cartes “Inversion” entre deux
joueurs côte à côte

Il te faut pour cela un complice qui partage sensiblement
le même niveau perfidie que toi. S’il se trouve que vous
êtes tout deux pourvus de nombreuses cartes
« Inversion » (qui permettent de changer le sens
du jeu), et si vous parvenez à soutenir le regard meurtrier
de vos petits camarades, ça peut durer longtemps. Et ça
peut aussi être le début d’une grand histoire d’amour. Car
si le jeu Uno peut générer des inimitiés, il est
aussi à l’origine de nombreux rapprochements frauduleux.

8. Gagner la partie en posant une carte “+4”

C’est la pirouette finale qui achève de démontrer ton
absence totale d’humanité sans aucune espèce de conscience
morale.

9. Inventer des règles différentes d’un département à
l’autre

Oui parce que je me doute bien que certaines ordures parmi
vous vont avoir le culot de me dire qu’ils ne sont pas
d’accord avec moi sur les règles, que chez eux c’est pas
comme ça, que Topito c’est un site de gauchiasses, que ce
top frelaté a sûrement été écrit par ThomasG, bref, vous
vous emballez un peu. Il y une règle du jeu officielle,
mais il est vrai que formuler des règles alternatives fait
partie des petits joies cyniques du Uno.

10. Buter son adversaire en lui faisant bouffer son jeu de
merde

C’est un tout petit peu excessif, mais c’est généralement
mérité.

Si tu n’as jamais joué au Uno, tu n’as de toute
évidence rien compris à ce top. Dans ce cas, pourquoi l’as tu
lu ?

Et sinon, t’as 2 minutes (allez 3) ? Alors découvre
notre dernière vidéo !

Deja un comentario

Tu dirección de correo electrónico no será publicada. Los campos obligatorios están marcados con *